“Un temps pour mourir” – Fiche de lecture

Nicolas DIAT

Un temps pour mourir. Derniers jours de la vie des moines,Un-temps-pour-mourir

Fayard, 2018, 226 pages.

Notre avis au sujet du livre :

« Je n’ai jamais tant conscience de la présence de Dieu qu’à l’instant de la mort de mes frères », confie l’Abbé de Sept-Fons.

Chacun des huit chapitres de ce livre se présente sous la forme d’un voyage dans une abbaye française. Chaque chapitre est comme un voyage intérieur, bouleversant, un choc spirituel, une invitation à regarder en face l’appel de Dieu à le rejoindre par-delà la mort.

Outre le fait qu’il peut faire l’objet d’une belle lecture spirituelle de Carême, ce livre d’une grande profondeur, rempli de tendresse et profondément consolant, peut être lu par tous, croyants ou incroyants, tant il est universel.

C.B., Oblate

Le SOB a été élu le 25 novembre 2018 au bureau des GVE

Le SOB a été élu le 25 novembre pour 4 ans au bureau des GVE, où nous assurons le secrétariat, en la personne de Mme Dominique Généville, Oblate de Chantelle.GVE-logo_v21

Les GVE ont reçu la demande suivante : Fr. Jean-Pierre D., osb, qui a été oblat au prieuré de Hérchies dans le Hainaut (en Belgique), aimerait savoir s’il y a des oblats bénédictins séculiers dans le Hainaut.

(Infos de DG transcrites par Webmaster)

« Bénédictines de Martigné, un esprit de liberté » – Le film

Une quinzaine de soeurs bénédictines vivent, travaillent et prient à Martigné-Briand, non loin d´Angers, dans un ancien corps de ferme magnifiquement rénové. Une confiturerie et l´hôtellerie constituent leur principal gagne-pain. Leur charisme ? L´ouverture aux autres, aspect très important pour la fondatrice de l´ordre de Ste Bathilde, auxquelles elles appartiennent, une vie intérieure forte, une vraie simplicité et un véritable esprit de liberté … UNE COPRODUCTION KTO/LA HUIT PRODUCTION 2016 – Réalisé par Lizette Lemoine et Aubin Hellot Documentaire du 20/02/2017.

« La joie et le voile : les Bénédictines de Limon » – Le film

« L’abbaye Saint-Louis du Temple, de Limon en Essonne attirait toute l’intelligentsia au début du XXe siècle par la beauté de ses chants grégoriens. Aujourd’hui, c’est la reliure, et principalement la reliure d’art, qui fait vivre la communauté bénédictine. Ce qui frappe le visiteur de prime abord, c’est la joie et la gaieté profonde des sœurs.Réalisation Lizette Lemoine et Aubin Hellot, une coproduction de KTO / La Huit Production. Émission du 23/06/2008 »