Lytta Basset : « Faire face à la perversion » (avec Jésus)

L’Evangile peut nous aider à résister aux manœuvres perverses et à ne pas simplement fuir. Dans son dernier ouvrage, Lytta Basset appelle aussi à être vigilant pour ne pas déraper soi-même :

Faire face à la perversion (Lytta Basset) Albin Michel (2019)

Elle en parle dans une série d’interviews  réalisées par Béatrice Soltner sur RCF entre le 11 et le 15 novembre 2019 :

Voici les liens directs vers ces 5 interviews de 12 minutes




Dans le monde mais pas du Monde

Lu pour vous :

P. Bernard BASTIAN
Dans le monde mais pas du Monde. Une spiritualité pour aujourd’hui,
Éditions des béatitudes, 2017, 172 pages.

Notre avis au sujet du livre :

Ces commentaires spirituels de la Bible sont destinés à tout chrétien qui désire goûter davantage à la « vie surabondante » promise par Jésus lui-même (cf. Jn 10,10).

Portés par une parole fraîche, libre et vigoureuse, ils visent à restituer à tout baptisé le trésor de sa consécration baptismale dans l’unique but de l’aider à mieux vivre « dans » le monde sans être « du » monde (cf. Jn 17,14-18).

Un livre en mesure de nourrir une vie d’oblat séculier, et qui ne se lit pas nécessairement d’une traite, mais dans lequel on peut puiser selon ses besoins, ses goûts ou inspirations du moment.

Un temps pour mourir

Lu pour vous :

Nicolas DIAT
Un temps pour mourir. Derniers jours de la vie des moines,
Fayard, 2018, 226 pages.

Notre avis au sujet du livre :

« Je n’ai jamais tant conscience de la présence de Dieu qu’à l’instant de la mort de mes frères », confie l’Abbé de Sept-Fons.

Chacun des huit chapitres de ce livre se présente sous la forme d’un voyage dans une abbaye française. Chaque chapitre est comme un voyage intérieur, bouleversant, un choc spirituel, une invitation à regarder en face l’appel de Dieu à le rejoindre par-delà la mort.

Outre le fait qu’il peut faire l’objet d’une belle lecture spirituelle de Carême, ce livre d’une grande profondeur, rempli de tendresse et profondément consolant, peut être lu par tous, croyants ou incroyants, tant il est universel.

LOURDES, le film

Un film va sortir le 8 mai « LOURDES », en voici la bande annonce :

… ainsi que la critique sur le site du diocèse de Strasbourg :

« Thierry Demaizière et Alban Teurlai ont réalisé un documentaire poignant sur Lourdes, la cité mariale, vue à travers l’itinéraire de pèlerins, malades ou accompagnateurs hospitaliers.

Les réalisateurs se revendiquent non croyants.

À Lourdes, ils sont venus filmer « ce quelque chose de bouleversant qui dépasse même la foi et qui interroge notre rapport à la souffrance et à la mort ».

Ils ont réussi avec talent à nous transporter au cœur du mystère de Lourdes, là où la souffrance ne reste pas un cri sans espérance, là où la fraternité dépasse les clivages sociaux.

Nous suivons l’itinéraire d’hommes et de femmes  venus puiser la force de vivre au pied de la grotte.

C’est un film sur la condition humaine, sur la foi, sur le dévouement,  et sur l’amour maternel  symbolisé par la vierge Marie. Lourdes apparait dans le cru et le nu de la vie comme une bouleversante leçon d’humanité. »

« Un chemin de perfection – Les oblats séculiers bénédictins »

Sans être moines ou moniales, des catholiques s’engagent à suivre les conseils de la Règle de saint Benoît. L’Oblat choisit une famille monastique pour être soutenu dans sa conversion quotidienne. Ce film documentaire montre la vie de six Oblats ou futurs Oblats de différents horizons.

Un film de Jean-Baptiste Farran, diffusé sur KTO en 2016

« La joie et le voile : les Bénédictines de Limon » – Le film

« L’abbaye Saint-Louis du Temple, de Limon en Essonne attirait toute l’intelligentsia au début du XXe siècle par la beauté de ses chants grégoriens. Aujourd’hui, c’est la reliure, et principalement la reliure d’art, qui fait vivre la communauté bénédictine. Ce qui frappe le visiteur de prime abord, c’est la joie et la gaieté profonde des sœurs.Réalisation Lizette Lemoine et Aubin Hellot, une coproduction de KTO / La Huit Production. Émission du 23/06/2008 »