Voir une autre photo d’abbaye ou de monastère

Secrétariat au service des oblats et des oblatures bénédictines

La spiritualité bénédictine connaît un regain d’intérêt depuis quelques décennies, notamment chez les économistes, les sociologues, les dirigeants d’entreprises. On en souligne une originalité majeure : c’est la convergence entre vie intérieure et activité productive, souvent résumée par la formule latine « Ora et labora ».

Paradoxalement, les Oblatures bénédictines restent peu connues, restant traditionnellement dans l’ombre des monastères et dans la discrétion chère à Saint Benoît. Ce site dans sa nouvelle version, qui continue d’évoluer, se veut à la fois un espace de retrouvailles entre oblats, et un lieu d’accueil pour toute personne qui passe par là, et s’arrête en voyant un peu de lumière…

Pour en savoir plus sur nous, vous pouvez commencer par visiter les pages ci-dessous :

1 – Les Oblats
2 – Comment devient-on oblat ?
3 – Le Secrétariat au service des Oblatures Bénédictines
4 – Les AG du SOB


Edito

LE 15 DU MOIS DE NOVEMBRE

Tous Saints ! Saint Benoît dirait : « Hâtons nous vers la patrie celeste ! »

Nous sommes lourds de notre péché, l’Eglise souffre d’avoir fait souffrir tant de ces petits qui sont le visage du Christ lui-même. « Ce que vous aurez fait aux plus petits d’entre les miens, c’est à moi que vous l’aurez fait. »

Lourds de notre péché d’omission de voir et d’entendre les pauvres, les déplacés, les immigrés, les porteurs de handicap. « Il est venu chez les siens et les siens ne l’ont pas reçu ! »

Lourds de tant d’autres fautes, mais comment se hâter avec de tels boulets, qui nous libèrera, qui nous fera revenir ?

Tous Saints ! Le Père à envoyé son Fils sur la terre pour qu’il nous introduise dans le Royaume, pour qu’il nous guide sur ce chemin, il est notre berger, il se retourne souvent au long du chemin pour ne pas laisser se perdre de brebis étourdie, indisciplinée. Une hymne de l’Office dit : « Ouvrons les yeux, cherchons sa trace et son visage »…. et encore : « N’espérons pas tenir debout sans l’appeler… Reconnaissons sur le chemin celui qui brule nos péchés ! »

Tous Saints ! Si nous prenons les fortes armes du Christ, Tous Saints ! Si nous brisons contre lui nos désirs mauvais, Tous Saints si nous courrons avec lui.

Tous Saints ! Si nous nous plongeons souvent dans les paroles du Christ qui nous donne le cap qui nous permet tant de retournements, de conversions, ne soyons pas ces brebis oublieuses, dispersées, recentrons nous sur l’essentiel. Le Christ Roi de l’univers est notre libérateur !

Dans quelques jours nous rentrerons dans le temps de l’Avent, faisons déjà le plein d’amour vrai, de retour à la bergerie, engageons nous vraiment sur le chemin de la sainteté « Car mon joug est facile à porter et mon fardeau leger ! »

 

Elisabeth ROUX
Présidente du SOB